Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Retour
Le tour du monde en 10 salles de boxe

Le tour du monde en 10 salles de boxe

Cuba, Ghana, Inde, Japon, Irlande, Royaume-Uni, USA, Pérou, Mexique... Découvrez 10 lieux emblématiques de la boxe à travers le monde :

1. Bukom Boxing Arena (Ghana)

storage?id=1042944&type=picture&secret=D0JaVlD46sgs0RLDOjykKl6geVl5cnXsQLfB9FPe&timestamp=1591469737

Bukom est un quartier pauvre d'Accra, capitale du Ghana, peuplé de pêcheurs et réputé pour avoir donné naissance à de grands boxeurs africains dont beaucoup on fait carrière aux USA. Pas moins de 7 champions du monde en sont issus, tels qu'Azumah Nelson, David Kotei, Ben Tackie, ou encore le poids welter Joshua Clottey, champion intercontinental IBF 2008. La plupart de ces boxeurs se sont établis à New York, dans le Bronx, du fait de la forte communauté ghanéenne qui y vit.

Il était logique qu'une arène dédiée soit construite sur ce terreau de boxe : la Bukom Boxing Arena a ouvert ses portes en novembre 2016. Elle peut accueillir 4 000 personnes.

Le quartier compte par ailleurs une quarantaine de clubs de boxe, quasiment un dans chaque rue. La motivation des boxeurs y compense le manque de matériel et d'équipement.

storage?id=1042948&type=picture&secret=p3dGqpNkxwpcjCxoHdIpbEoLVSUs2wEnGYo6HBXI&timestamp=1591469828

2. Bhiwani Boxing Club (Inde)

storage?id=1042950&type=picture&secret=fMv1bnObRpVfPib7AaxkIZFFofPjU2g7p8D7llqJ&timestamp=1591469851

Le Bhiwani Boxing Club est situé dans l'État d'Haryana, au nord de l'Inde. Il a été créé en 2002 par Jagdish Singh, un ex-entraîneur national. Rapidement, le club s'est taillé une réputation de fabrique de champions. Six ans après sa création, au moins une cinquantaine de boxeurs ayant pratiqué en équipe nationale en étaient issus.

Plusieurs amateurs ayant représenté l'Inde aux JO de Pékin en 2008 y ont été formés : Jitender et Akhil Kumar (respectivement poids coq et poids mouche), qui ont atteint les quarts de finale, et surtout Vijender Singh (poids moyen), médaillé de bronze. Chez les féminines, le club a formé Kavita Chahal, détentrice de multiples titres nationaux et internationaux.

A cette période, ses résultats lui ont valu le surnom de "petit Cuba". Malheureusement le club a ensuite perdu un peu de cette aura, notamment du fait de l'ouverture d'autres clubs dans la région. De 2014 à 2016, aucun de ses boxeurs n'a participé aux championnats nationaux.

storage?id=1042951&type=picture&secret=Pll0yWmgtSfoIu274eH3p8PM9rcYT6GZ11e9ZZrH&timestamp=1591469880

3. Avona Boxing Club / Arbour Hill Boxing Club (Irlande)

storage?id=1042952&type=picture&secret=nAan9H7Hx8fsAX9DJpCm1AA7Pkk4NXY0jW07hZay&timestamp=1591469904

L'Avona Boxing Club a été fondé en 1920 à Dublin, ce qui en fait aujourd'hui un club centenaire. En 1929, c'est l'Arbour Hill Boxing Club qui a vu le jour. Au fil des années, le club a formé de nombreux athlètes  : 16 boxeurs ayant représenté la République d'Irlande aux JO sont issus d'Arbour Hill, dont Brendan McCarthy, Eddie Tracey et Mick Dowling.

Cet endroit a deux particularités : d'abord la salle est partagée par les deux clubs, dont les deux noms figurent au dessus du ring. Ensuite, le lieu lui-même est une ancienne école d'infanterie, construite vers 1850 et connue notamment pour son cimetière militaire. L'intérieur des installations a été rénové en 2015, et les clubs ont rouvert leurs portes en 2016.

storage?id=1042877&type=picture&secret=i6B5mVlSEVhIRPxQtTw0bsQJOg8ze9I2qcHq8tYF&timestamp=1591465895

4. Ramirez Gym (Mexique)

storage?id=1042953&type=picture&secret=1SteWkG2TiIZy7DAzcFKgEPZSqxZ4K2z960oEhOc&timestamp=1591469931

Miguel Ramirez, ancien footballeur professionnel et boxeur amateur a entrainé des boxeurs pendant 12 ans, notamment en centres de réinsertion. Quand l'un de ses fils a interrompu sa carrière de footballeur professionnel à cause de son addiction à la drogue, il a eu l'idée d'ouvrir sa propre salle, pour détourner les jeunes de la délinquance.

Il a donc commencé en accrochant quelques sacs de frappe dans la rue, sous un pont, à Ecatepec, une banlieue de Mexico connue pour sa violence. Au fil du temps, les jeunes du quartier étant de plus en plus nombreux, le club s'est développé et dispose désormais d'un ring. L'ensemble du matériel a été payé sans aides publiques.

storage?id=1042954&type=picture&secret=DpKv796qUvciyZqIuiXZGffp8drWUyhwEq7hqrxC&timestamp=1591469956

5. Boxeo VMT (Pérou)

storage?id=1042956&type=picture&secret=PmfHbSo2PfNgKJZH1qI42svcBB4ag4goxg6fwrLS&timestamp=1591470139

Lima a vu apparaître ses dernières années de nombreux gangs, donnant lieu à une hausse de la violence et du trafic de drogue. Créée en 2009, l'association sportive et culturelle Boxeo VMT a pour but d'éviter aux jeunes issus des quartiers les plus touchés de tomber dans la criminalité, l'exclusion, et de contribuer à leur développement personnel à travers la boxe.

Sa particularité est de proposer non seulement des entraînements de boxe, mais aussi un soutien psycho-social. Le club dispose de peu de moyens : les boxeurs s'entraînent en plein air, quelle que soit la période de l'année, sur un stade ou quelques sacs ont été installés. Malgré ce manque d'équipement, le club a formé plusieurs amateurs, qui participent à des compétitions locales.

storage?id=1042957&type=picture&secret=ocU0dUmO6qcs4b6qrMG8yFIMjUDtYQdFSlGUWgZw&timestamp=1591470161

6. Rafael Trejo (Cuba)

storage?id=1042958&type=picture&secret=HNpIW2mRO6NYlpp9acI27RcAIsyA3yBTmFgpJFd9&timestamp=1591470200

Situé à La Havane, le gymnase Rafael Trejo est probablement l'un des lieux de boxe les plus célèbres. Il porte le nom de Rafael Trejo González jeune étudiant en droit et révolutionnaire qui fut tué en 1930, à l'âge de 20 ans, lors du soulèvement étudiant contre la dictature de Gerardo Machado.

Les boxeurs s'y entrainent à l'air libre, entre deux immeubles délabrés. De 1968 à 2000 les boxeurs cubains ont raflé plus de médailles olympiques que toute autre nation. Beaucoup d'entre eux sont passés par ce gymnase avant de devenir des athlètes de haut niveau.

En 1962, Fidel Castro a interdit le sport professionnel à Cuba, sous prétexte qu'il "en enrichit quelques-uns aux dépends de beaucoup". Les boxeurs cubains doivent donc choisir : rester amateurs à Cuba, ou quitter l'île pour passer pro, souvent aux USA. Ce qui explique que Cuba compte de nombreux amateurs d'excellent niveaux, mais peu de professionnels (43 en 2019).

storage?id=1042959&type=picture&secret=upQOvCgnTX5oTQ1MR5E1og7jk7maGiZwYXHHmlPW&timestamp=1591470222

7. Yonekura Boxing (Japon)

storage?id=1042960&type=picture&secret=6lxLwK9zEfOxWnkACDoyJsijs1zvxtHkVYGrert2&timestamp=1591470371

Kenji Yonekura a commencé la boxe au lycée, après avoir observé des combats de soldats américains sur la base aérienne d'Itazuke. En 1956, il a été sacré champion amateur du Japon chez les poids mouches. La même année, il a été sélectionné pour représenter son pays au JO de Melbourne, où il a été éliminé en quart de finale. De 1958 à 1962, il a été professionnel, combattant deux fois sans succès pour des titres mondiaux.

En 1963, Yonekura a ouvert sa salle à Tokyo et s'est beaucoup investi en tant que président et entraîneur. En parallèle, il a été président de la fédération japonaise de 1986 à 1989. Il a formé une cinquantaine de champions, dont 5 champions du monde : Kuniaki Shibata, Yuji Suzuki, Shigeo Nakajima, Hideyuki Ohashi et Hiroshi Kawashima.

Située le long d'une voie ferrée, la façade de la salle est ornée de deux boxeurs style manga. Yonekura y a entrainé jusqu'à 83 ans. En 2017, n'étant plus en condition de s'occuper des boxeurs, et la salle reposant essentiellement sur ses épaules, il a dû procéder à sa fermeture.

storage?id=1042961&type=picture&secret=OugT6MJVsxZpt6NWnHtE9ooFCkbVUjslvSPVckgY&timestamp=1591470398

8. Breen's Gym (Irlande du Nord)

storage?id=1042963&type=picture&secret=9poIo98wZA9XkkTXXTjhUsrAPETk7B2LUNfh1f2L&timestamp=1591470418

Petite par la surface, grande par la passion. La salle de John Breen, 70 ans, est une petite salle de Belfast qui a connu quelques péripéties. Ancien professionnel (8 victoires, 18 défaites, 1 nul), Breen a ouvert sa première salle en 1998, en centre ville. Il a ensuite déménagé sur Distillery Street, en banlieue ouest, avant de changer à nouveau de locaux.

Breen a formé de nombreux boxeurs. Un en particulier lui est resté fidèle au fil du temps (et des déménagements !) : Feargal McCrory, professionnel invaincu (11 victoires dont 5 par K.O). En 2018, le club a de nouveau déménagé pour revenir sur Distillery Street, dans un petit local. Breen y voit un avantage car, dit-il : "je veux de la chaleur dans ma salle" !

storage?id=1042964&type=picture&secret=ohRbDtEyq66hV2veWFgyO9t6EvPBJ1teU6AIbEw0&timestamp=1591470445

9. Gleason's (USA)

storage?id=1042965&type=picture&secret=X5VXLzuy6RgQIuGyx8CnaXwKlinxQT8OBYXdC0j3&timestamp=1591470479

Une institution. Le Gleason's Gym est peut-être la salle la plus célèbre de New-York, voire des USA, créée en 1937 par Peter Gagliardi, ancien poids mouche d'origine italienne ayant changé son nom en Bobby Gleason (à l'époque beaucoup de boxeurs italiens adoptaient des noms à consonance irlandaise, meilleure pour leur carrière), dans un entrepôt du Bronx.

Sa réputation a grandi au fur et à mesure que des champions du monde y ont été formés : Mike Belloise (poids plume), Phil Terranova (poids plume), Jake LaMotta (poids moyen), et Jimmy Carter (poids léger). Le jeune Cassius Clay, qui n'était pas encore Mohamed Ali, y a préparé son combat pour le titre mondial des lourds contre Sonny Liston en 1964. Sa victoire inattendue a fait entrer un peu plus le Gleason's dans la légende.

En 1984, le club a été vendu par Gleason à Bruce Silverglade, ex-président de l'association de boxe amateur de la métropole de New York. En 1987 la salle a déménagé sous le pont de Brooklyn, puis en 2016 sur le front de mer, toujours à Brooklyn. 26 films y ont été tournés. Parmi eux Raging Bull, Million Dollar Baby, ou encore De l'ombre à la lumière.

Sur les murs est affiché un extrait de l'Enéide, du poète latin Virgile : "Now, whoever has courage, and a strong and collected spirit in his breast, let him come forward, lace on the gloves and put up his hands", traduit par "maintenant, si quelqu’un se sent dans la poitrine du courage et du cœur, qu’il avance et qu’il lève au bout de ses bras des mains bandées de cuir".

storage?id=1042966&type=picture&secret=4lC26Zz6PpJFVeB3yyuIil4lQyRy7JVSlzH1PfCj&timestamp=1591470508

10. Repton Amateur Boxing Club (Angleterre)

storage?id=1042967&type=picture&secret=EwezRugQ5p9qV70S9HodmckAmASjfXAVQJot5vOE&timestamp=1591470545

Avant de devenir l'un des clubs de boxe les plus connus de Londres, le Repton Boxing Club était le Repton Boys Club, fondé en 1884 par le Repton College. Située dans l'East End londonien, la salle a formé des centaines champions. Les murs carrelés rappellent le passé du lieux : des bains-douches de l'ère victorienne. La devise du club "No guts, no glory" y est affichée à différents endroits.

Beaucoup des boxeurs qui s'y entrainent sont issus de la communauté nomade irlandaise, les travellers. Des centaines de photos d'anciens du club ornent les murs : John H. Stracy, boxeur aux 37 K.O et champion du monde des poids welters, Audley Harrison, médaillé d'or olympique, Maurice Hope, Darren Barker et Andy Lee, tous champions du monde des poids moyens, ou encore l'acteur Ray Winstone, qui compte 88 combats amateurs, mais aussi, les jumeaux Ronnie et Reggie Kray, deux célèbres gangsters de l'est de Londres.

L'histoire de ces jumeaux est d'ailleurs révélatrice d'une réalité derrière le succès du Repton : le quartier où il se trouve a le plus haut taux de pauvreté infantile du Royaume-Uni. Ce qui a fait dire pendant longtemps à certains que ses boxeurs ne connaissaient que deux couleurs : le rouge du sang et le vert de l'argent. Néanmoins, à force de sortir des enfants de la rue et de former des champions, le club s'est forgé une réputation positive.

storage?id=1042968&type=picture&secret=UGh6ZgR615SSwzl6VFuk36rQTEfir0W0PYZ7bT4e&timestamp=1591470569
Consultez également
Le tour du monde en 10 salles de boxe

Le tour du monde en 10 salles de boxe

Cuba, Ghana, Inde, Japon, Irlande, Royaume-Uni, USA, Pérou, Mexique... Découvrez 10 lieux...

7 juin 2020
10 personnalités qui ont boxé

10 personnalités qui ont boxé

Nelson Mandela, James Brown, Liam Neeson, Jean-Paul Belmondo... Quel est le point commun à...

30 mai 2020
10 anecdotes sur des boxeurs célèbres

10 anecdotes sur des boxeurs célèbres

Vous connaissez certainement les noms qui suivent : des boxeurs de renommée mondiale, dont la...

24 mai 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus